Un requin a carrément attrapé un garçon de dix ans sur son bateau pour l'entraîner dans l’eau.

Published July 20, 2020 at 8:35
BY JULIE GAUTHIER
     
Une recrudescence d’attaques de requins dans les eaux d'Australie. La dernière en date, une simple sortie de pêche, aurait pu tourner au drame alors qu’un petit garçon de dix ans prenait place sur un bateau avec son père et deux autres personnes. Soudainement, probablement alors qu’il était penché, un requin l’a carrément attrapé sur le bateau et entraîné dans l’eau.Son père a aussitôt plongé, et heureusement, avec des coups répétés, réussit à faire fuir le squale et récupérer l’enfant. Le petit garçon, qui portait une veste de flottaison, repose dans un état stable dans un établissement de Stanley, où il soigne des blessures à un bras et d’autres coupures à la poitrine et à la tête.

Un surfer de 60 ans, très expérimenté, a aussi été attaqué par un grand requin blanc, début juin, alors qu’il pratiquait son sport favori près des côtes de la Nouvelle-Galles du Sud. Rapidement rejoint par d’autres surfeurs et plaisanciers, qui ont tenté par tous les moyens d’éloigner le requin particulièrement agressif et tenace, le sexagénaire à été ramené sur la côte par un homme et rapidement pris en charge. Malheureusement, il est décédé avant d’obtenir des soins appropriés. Les garde-côtes ont échoué à « tagguer » le requin de plus de 3 mètres, qui ne s’est éloigné qu’après plusieurs manoeuvres en bateau et Seadoo.



Plus tôt en juillet, un homme de 36 ans a été mordu aux jambes alors qu’il pratiquait la pêche au harpon dans les eaux de Fraser Island, à l’Ouest des côtes Australiennes. Il est décédé sur la plage. Un jeune surfeur de 17 ans est aussi décédé, au nord de Sydney, blessé mortellement par un grand requin blanc.

De son côté, Anika Craney, une jeune réalisatrice de documentaire, a eu plus de chance. Alors qu’elle faisait de la plongée au large de l'île Fitzroy, dans le Queensland, elle a aperçu un gros requin venir vers elle. Habituée de plongée, elle n’en était pas à sa première rencontre avec un requin :

« J'ai retourné mon corps et mis mes palmes devant le visage du requin, c'est ce que nous faisons toujours si nous voyons un requin dont nous ne sommes pas sûrs…. », raconte-t-elle. «Habituellement, les requins que nous rencontrons ne sont pas agressifs et ce n'est pas un problème. Mais celui-là avait déjà décidé qu'il allait essayer - soit de voir ce que j'étais, soit de goûter. »

Le prédateur l’a mordue profondément à la jambe, juste au-dessus de la cheville, causant une entaille de plusieurs centimètres qui saignait abondamment. Frappant le requin de son pied valide, tenant sa jambe d’une main afin de la garder en un seul morceau, la jeune femme est remontée à la surface et s’est mise à crier à l’aide. Rapidement secourue, elle se trouve toujours à l’hôpital, où elle doit subir de multiples chirurgies afin de reconstruire sa jambe. Malgré tout, elle garde le moral et son sens de l’humour, elle gardera même en souvenir un fragment de dent de son agresseur, trouvé dans sa plaie, envers lequel elle n’a aucune rancune : « J'adore toujours les requins. Les requins sont beaux ».


Crédits : 7News & CNews
Latest 10 stories
TOP 5