Un mouvement de panique lors d'une soirée festive cause la mort de plus de 13 personnes

Published August 23, 2020 at 8:13 PM
BY RICK GO
     
Dans le quartier de Lima hier en soirée, la police péruvienne est intervenue pour mettre fin à une fête d’anniversaire en discothèque. Cette fête a été organisée malgré les interdictions en raison du coronavirus. Au moins treize personnes qui participaient à cette fête ont été tuées à la suite d’un mouvement de panique lié à l’intervention de la police, annonce le ministère de l’Intérieur.La police avait été informée par des voisins, une bousculade des personnes qui tentaient de fuir la police s'en est suivie, venue faire respecter le couvre-feu imposé en raison de l’épidémie de COVID-19.




Face à l’intervention de la police, qui n’a utilisé aucun type d’arme, ni de bombe lacrymogène, les quelques 120 participants à la fête ont tenté de s’échapper par l’unique porte d’entrée et, dans la bousculade, se sont retrouvés coincés et ont été piétinés entre la porte et l’escalier, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.


Au moins 13 personnes ont succombé durant l’opération policière, a précisé le chef de la police, le général Orlando Velasco. Les victimes étaient âgées de 20 à 30 ans, selon des informations publiées par des médias locaux.

Le Pérou est le troisième pays d’Amérique latine le plus touché par le nouveau coronavirus après le Brésil et le Mexique, avec 27 453 morts et 585 000 cas de contamination pour une population de 33 millions d’habitants.

Crédit : FR.METROTIME.BE
Latest 10 stories
TOP 5