Les quatre policiers qui ont causé la mort de George Floyd doivent payer

Published May 29, 2020 at 10:51
BY RICK GO
     
Hier, une vidéo d'un acte horrible ayant eu lieu lundi circulait partout sur Internet. Dans celle-ci, des policiers immobilisaient au sol George Floyd, un Noir, jusqu'à ce qu'il meure. Un des policiers a posé son genou sur le cou de la victime jusqu'à ce qu'elle cesse de respirer. Pendant ce temps, un autre policier demandait aux gens de circuler comme si tout était normal. Plusieurs témoins réclamaient de l'aide, mais leurs appels n'ont point été écoutés.


George aurait été sous l'influence de drogue et d'alcool et aurait payé l'épicerie avec un faux billet de 20$. Selon la police, leur intervention serait justifiée par le fait qu'il aurait résisté à son arrestation. De nombreuses vidéos ont par la suite démontré le contraire.





Même s'il avait résisté à l'arrestation, il existe d'autres méthodes que le plaquage ventral, qui a d'ailleurs été interdit à New York et à Los Angeles, pour immobiliser un individu. De plus, l'Union américaine pour les libertés civiles a mentionné que ces manières de faire seraient « techniquement interdites ».

Par la suite, mardi, les quatre hommes de la police de Minneapolis ont été mis à pied. Aucune charge d'accusation n'a retenue envers ces «agents de la paix». Par ailleurs, le policier qui a tué l'homme, Derek Chauvin, aurait reçu douze plaintes par le passé incluant l'usage de la force.

Quant à George, il aurait eu une carrière de rappeur dans les années 90 sous le nom de Big Floyd. Il était camionneur et gardien de sécurité. Plusieurs ont reconnu qu'il était un homme extrêmement agréable et généreux. Il était le premier à donner quelques dollars aux gens dans le besoin ou à ramener des collègues en sécurité à la maison lorsqu'ils ne sont pas en mesure de prendre le volant.

Depuis, de nombreuses manifestations surgissent dans la ville de Minneapolis et plusieurs personnalités telles que Anne Hathaway, Chance The Rapper et Ariana Grande, ont exprimé leur désarroi devant ce crime.

Comme le dirait Will Smith: «Le racisme n'est pas pire qu'avant, il est seulement filmé».


Que pouvons-nous faire?

Nous pouvons faire attention à nos propos envers autrui. Cette légère vidéo réalisée par Lilly Singh en est un exemple.


Vous pouvez aussi signer la pétition suivante.


Pour davantage comprendre cette réalité, vous pouvez écouter sur Netflix la mini-série When They See Us, qui est basée sur une histoire vraie et qui relate un crime pour lequel cinq Noirs ont été arrêtes sans motif valide en 1989.

Sources

Ben and Jerry, CBC, Konbini, La Presse 1, La Presse 2, Radio-Canada, The Cut et XXL MAG.
Latest 10 stories
TOP 5