Le gouvernement Trudeau à fait une précommande de 190 millions de doses de vaccin

Published September 4, 2020 at 10:42
BY MC CÔTÉ
     
Ottawa prévoyait commander plus de 190 millions de doses expérimentales afin de contrer le SARS-CoV2. Au début, Trudeau avait annoncé une réservation de 88 millions de doses d'éventuels vaccins pour les canadiens. Par la suite, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, confirmait que les options avaient augmentées jusqu'à 102 millions de doses supplémentaires.Les ententes de principe ont été signées avec 4 firmes de recherche dont les résultats durant la première phase se sont avérés prometteurs. Dans ces accords, nous savons qu'il y a jusqu'à 76 millions de doses du vaccin NVX-CoV2373 de la compagnie américaine Novavax, 56 millions de doses du candidat mRNA-1273 de la société biotechnologique Moderna, 38 millions de doses du vaccin Ad26.COV2.S de l'entreprise multinationale de Johnson & Johnson et un minimum de 20 millions de doses du vaccin à base d'ARNm, le BNT162 de compagnie pharmaceutique Pfizer. Pour cette dernière, le premier ministre du Canada est toujours en négociation avec Pfizer pour augmenter les options dans le contrat.

Pour l'instant, le Canada s'est entendu avec des sociétés dont les résultats de la phase 1 se révèlent encourageants. Si les essais cliniques de la phase 2 et 3 sont concluants et que Santé Canada approuve le vaccin, la livraison des millions de doses pourra se faire au premier trimestre de l'année 2021. La ministre Anand n'a dévoilé aucun détail quant au montant de ces ententes. De plus, la ministre continue de négocier avec d'autres fournisseurs.


126 millions$ investis à Montréal

Dans cette même conférence de presse, Trudeau a également annoncé qu'Ottawa octroiera une somme de 126 millions de dollars répartis sur 2 ans pour faire construire une nouvelle infrastructure de biofabrication au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine situé à Montréal. L'objectif derrière ce projet d'investissement est de fabriquer des vaccins et d'obtenir une meilleure collaboration entre le Conseil national de recherches et les producteurs de vaccins.

Vaccination obligatoire ou pas?

En début de semaine, la ministre de la Santé du Canada, Patty Hajdu, a précisé que le gouvernement fédéral ne rendra pas obligatoire la vaccination, la décision reviendra donc aux provinces. Même avant la pandémie, il est à noter que
chaque élève du primaire et du secondaire en Ontario et au Nouveau-Brunswick ont le devoir d'apporter une preuve de vaccination (rougeole, tétanos, hépatite B, etc.) ce qui n'est pas le cas au Québec. Cependant, l'enfant peut être dispensé de vaccination pour des raisons médicales ou idéologiques. Ces deux provinces restent les seules au Canada qui obligent une clientèle à se faire vacciner. Au moment venu, ce sera à la Santé publique du Québec de se prononcer sur le sujet.



Crédit : Narcity.com et ici.radio-canada.ca
Latest 10 stories