Fini les longs Q-Tips jusqu'au fond du cerveau

Published August 22, 2020 at 9:10
BY JOSÉE MAHEUX
     
Selon nos voisins du sud, ce test de dépistage par la salive, récoltée dans un contenant stérilisé, est beaucoup plus facile à effectuer et moins coûteux que le test actuel par prélèvement nasal. Le nouveau test vient d’être approuvé aux États-Unis et aurait été conçu par l’Université Yale. Le Laboratoire de santé publique du Québec déclare être en train de valider un test similaire.La FDA (Food and drug administration) a affirmé que ce test, baptisé SalivaDirect, apporterait beaucoup de positif dans le dépistage de la COVID-19. Il y aurait aussi de fortes chances que ce soit offert à l'automne, ici au Québec. Sera-t-il offert à tout le monde ou seulement pour des cas particuliers? Nous ne le savons pas encore. Il est cependant clair que ce test serait moins éprouvant et plus facile à faire. Surtout pour les enfants!

Au mois de mars, l’INSPQ (Institut national de santé publique au Québec) a développé des méthodes qui ne nécessitaient pas d’extraction chimique. Elles sont actuellement utilisées au Québec pour tester les échantillons récoltés par prélèvement naso-pharyngé. Cependant, une méthode requérant la salive serait la bienvenue ici.


La Dre Judith Fafard, médecin-conseil à l’INSPQ et microbiologiste-infectiologue, a déclaré ceci : « On pourrait prélever des spécimens sans devoir faire appel à des professionnels habilités à faire des prélèvements naso-pharyngés. C’est un gros avantage qui pourrait éviter un manque de personnel si on veut faire des dépistages à grande échelle. »

image

image

Les tests pourraient être faits facilement avant de rentrer au travail, en crachant tout simplement dans une fiole. Pas besoin de se déplacer dans une clinique de dépistage. Plus de files d'attente! C'est très encourageant!

L'université Yale affirme par ailleurs qu’elle fournira le protocole du test SalivaDirect aux laboratoires qui en feront la demande. Avantages : pas de pénurie d'écouvillons et il coûterait environ 10 $ US.

Pour le moment, Santé Canada n'a approuvé aucun test basé sur la salive pour la détection de la COVID-19. Un seul test de ce genre, le Quantivirus Sars-Cov2 Multiple de l’entreprise américaine DiaCarta, a fait l’objet d’une demande d’approbation auprès de Santé Canada, mais le processus d’évaluation n’est pas encore en branle.

Autre lien intéressant : ICI

Crédit : LaPresse.ca
Latest 10 stories
TOP 5