Des marins mystérieusement contaminés à leur retour

Published July 15, 2020 at 10:28
BY CATHERINE LAPENSÉE
     
La directrice des Soins de santé primaires de la région, Alejendra Alfaro, s'étonne grandement d'une situation
particulière : « Il est difficile d’établir comment cet équipage a été contaminé, sachant que durant 35 jours, ils n’ont eu aucun contact avec la terre ferme », signale-t-elle.

À cet effet, en Argentine, un navire de pêche, l'Etchizen Maru, est revenu au port d'Ushuaïa dans le sud du pays avec 57 marins contaminés par le coronavirus après avoir passé 35 jours en mer, coupés du reste du monde. Les autorités sanitaires cherchent toujours à comprendre comment cet équipage a pu être infecté.En effet, ils avaient préalablement passé 14 jours en quarantaine dans un hôtel et fait un test dont le résultat était négatif avant de partir pour leur voyage.


La directrice des Soins de santé primaires de la région, Alejendra Alfaro, s'étonne grandement de cette situation particulière : « Il est difficile d’établir comment cet équipage a été contaminé, sachant que durant 35 jours, ils n’ont eu aucun contact avec la terre ferme », signale-t-elle.

Les scientifiques s'entendent donc pour affirmer que l'origine de la contamination de cet équipage demeure un vrai mystère.

Le chef du service d'infectiologie de l'Hôpital Régional d'Ushuaïa, Leandro Ballatore, explique qu'il s'agit effectivement de cas d'infection à la COVID-19 très singuliers, puisque jamais auparavant une période d'incubation longue comme celle-ci n’avait été reportée.

Une étude en cours

À l'heure actuelle, une équipe d'experts se penche sur la question en étudiant la chronologie des contaminations afin d'en trouver la source.

M. Ballatore avance que l'équipe étudie actuellement cinq hypothèses qui pourraient répondre aux questions que soulève cette situation.

Pour ce qui est de l'état de santé des marins ayant contracté le virus, seulement deux d'entre eux ont dû être hospitalisés. Le reste de l'équipage est encore en quarantaine à bord du bateau.

Cette contamination au virus est une première. La communauté scientifique n'avait jamais vu un tel contexte de contamination auparavant. Espérons qu'elle arrivera à élucider rapidement ce mystère.

Crédit : La Presse.ca
Latest 10 stories
TOP 5