Daniel Prude: Suffocation lors de son arrestation ( Vidéo 👇)

Published September 5, 2020 at 11:09
BY MYRIAM DUNN
     
C'est tout simplement choquant de voir l'arrestation inhumaine de cet homme de 41 ans. La police place une cagoule sur sa tête et enfonce ensuite son visage contre le sol pendant deux minutes, jusqu'à ce qu'il cesse de respirer.

L'événement s'est produit dans l'État de New York, plus précisément à Rochester, le 23 mars dernier. Le frère de Prude avait appelé à l'aide parce que Daniel semblait instable et sortait dans la nuit froide sans vêtements. Les images de la body cam de la police viennent d'être publiées.Les flics sont arrivés sur les lieux trouvant Prude en tenue d'Adam, mais il a obéi quand ils lui ont dit de s'asseoir et l'ont menotté.


La vidéo montre l'homme qui crache à un moment donné, puis il hurle et supplie les agents de le laisser partir avant qu'ils ne placent une cagoule anti-crachat sur sa tête. Quelques instants plus tard, quand il essaie de se lever, ils le maintiennent face contre terre pendant plus de deux minutes.


Après avoir remarqué du liquide s'écouler de sa bouche, certains des policiers s'inquiètent et réalisent qu'il est inconscient. Il ne s'est plus jamais réveillé.

Prude a été emmené à l'hôpital et placé sous assistance respiratoire, mais il est décédé une semaine plus tard. Le médecin légiste a jugé que sa mort était un homicide, causé par « des complications d'asphyxie dans le cadre de la contention physique » ainsi que par un « délire » dû à une intoxication à la phéncyclidine (PCP).

La famille de Daniel a publié les images mercredi, affirmant qu'elles montrent la force policière excessive utilisée pendant l'incident. Le frère de Prude a dit : « J'ai passé un coup de fil pour que mon frère ait de l'aide. Pas pour que mon frère se fasse lyncher. »

Au moins sept policiers de Rochester ont été suspendus à la suite de la publication des images de la caméra corporelle montrant ce qui a conduit Prude à perdre connaissance, et finalement sa vie, sept jours plus tard.

La mairesse de Rochester, Lovely Warren, a annoncé lors d'une conférence de presse qu'elle a suspendu les agents contre l'avis du conseil et a réprimandé le chef de la police de Rochester, La'Ron Singletary, pour ne pas l'avoir pleinement et précisément informée de ce qui s'était passé. Elle a ajouté que le service de police, le système de soins de santé mentale, la société et elle-même n'ont pas été là pour Prude. Warren a déclaré qu'elle avait appris ce qui s'était passé le 4 août seulement.

Voyez son discours en vidéo :


Crédit : TMZ
Latest 10 stories
TOP 5